Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

yoyoSpire

yoyoSpire

La résolution d'une gestion des très grands nombres est une des clés d'un futur vers l'Espace pour l'humain. Nombres premiers obligent... Toutefois, si un rêve se construit au jour de nos vies, nos vies ne sont pas plus des décharges publiques que notre belle planète bleue. Et les bleues des coups qu'elle reçoit, moi, j'en peux plus ! Aussi j'agrémente le rêve d'un ciel plus haut, de quelques véhementes objections


Mon Légionnaire

Publié par yoyospire sur 6 Juin 2015, 10:38am

Catégories : #Légionnaire

Mon Légionnaire

Mon Légionnaire

Alors j’ai été voir mon légionnaire

Il était là, étendu sur son sable blanc

Allongé, sa tête blonde comme les blés

Posant un soleil doré sur ce sol immaculé

Je m’suis assise à ses côtés

Et j’lui ai dit :

Dis toi, dessine-moi un fusil

Han ! File de là, viens pas

Me déranger qui m’a répondu

S’il te plaît, j’ai insisté

Dessine-moi un fusil, j’en ai besoin.

Fiche-moi la paix, j’ai aut’ chose à penser

Il a offert son visage au ciel et a fermé les paupières

J’ai regardé par-dessus son corps

A gauche, là-bas vraiment à l’ouest, sur l’horizon,

Là où siégeaient les croix en béton,

Celles du débarquement allemand,

Celles qi empêchent d’emporter le sable blanc

Allez quoi, dessine-moi un fusil

Il a tourné le dos à l’horizon, et s’est plaint :

C’est pas vrai ça, faut toujours que tu te mettes où tu me fais de l’ombre.

Alors d’accord, je lui ai répondu,

On passe un accord mon ami

Tu me dessines un fusil

Et je lève mon fessier superbe de ce sable confortable

Pour te rendre à la lumière.

Il a dit ok, il a bondi,

Une pluie de grains or et argent

S’est envolé autour de lui

Ses pas se sont enfoncé dans le sable humide.

Il a dessiné le fusil

Puis il est retourné s’allonger

Son bras par-dessus lui.

J’ai couru ramasser mon fusil,

J’ai épaulé, j’ai visé ;

Un gros nuage au fond du ciel

Qui se chargeait d’orage.

Et j’ai tiré.

Une charge d’eau s’est abattue sur nous.

Mon légionnaire s’est redressé

Il m’a regardé équivoque

Et a soufflé d’une voix grave :

Comment tu fais ?

J’avais veillé à ne pas le charger.

Et pourtant, ça a fait Pan !

Les sables blancs - Groix

Les sables blancs - Groix

Les sables rouges - Groix

Les sables rouges - Groix

Coeur Grenat

Coeur Grenat

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents